Accessibilité des musées d'Angers
  • English
  • Español
  • Deutsch
Œuvres choisies
Partager
Imprimer

Contenu

Passer le contenu

Pêches et prunes

Jean-Baptiste-Siméon Chardin
Vers 1764
Huile sur toile
21 x 32 cm
Angers,collection Eveillard de Livois , entré en 1799

Le musée d’Angers conserve trois petites natures mortes de Chardin (Paris, 1699 – id, 1779), peintes vers la fin de sa carrière : Pêches et prunes, Fruits, bouteille et pot de faïence, et Corbeille de raisins avec trois pommes d’api, une poire et un massepain, qui toutes, malgré leurs modestes dimensions, montrent la parfaite maîtrise de l’art du peintre. Cette dernière, présentée au Salon de 1765, enchanta Diderot qui déclara Chardin « premier coloriste du Salon » et lui rendit cet hommage ; « Vous revoilà donc, grand magicien, avec vos compositions nouvelles !...tout ce qu’elles disent sur l’imitation de la nature, la science de la couleur et l’harmonie ; comme l’air circule autour de vos objets !... ». Pêches et prunes, d’une écriture très libre, est à la fois d’une évidente sobriété et d’une charge émotionnelle très forte. La touche sensuelle et délicate des fruits se détachant sur un fond sombre modulé ajoute à la « magie » célébrée par Diderot.

Retour au contenu