Accessibilité des musées d'Angers
  • English
  • Español
  • Deutsch
Œuvres choisies
Partager
Imprimer

Contenu

Passer le contenu

Portrait du Sâr Mérodack Joséphin Péladan

Marcellin Desboutin
1891
huile sur toile
121 x 81 cm
Donation Péladan, 1936

Desboutin (Cérilly, 1823 – Nice, 1902) peint entre 1890 et 1895 une série de portraits de célébrités du monde artistique et littéraire, dont ce Portrait du Sâr Péladan, grand-maître de l’ordre laïque de la Rose-Croix, du Temple et du Graal exposé en 1893 au Salon de la Rose-Croix.
Joséphin Péladan (1858-1918), écrivain français épris de sciences occultes, est un personnage important et excentrique du mouvement symboliste littéraire. Son premier roman, Le vice suprême (1884) est une croisade contre le monde moderne. Auteur de La Décadence latine, il devient le personnage même de son fantasme littéraire. Il s’octroie le titre de « Sâr » (mage) et rétablit l’ordre de la Rose+Croix. En 1892 il créé le salon de la Rose+Croix auquel participent de nombreux artiste symbolistes en quête d’un idéal spirituel. Mais le personnage et ses excentricités sont très controversés et il est souvent moqué et caricaturé.
Pour ce portrait, Péladan pose fièrement en costume de doge vénitien et porte une simarre de satin noir, sur fond de tapisserie orientale, à la manière d’un dandy décadent.

Retour au contenu