Accessibilité des musées d'Angers
  • English
  • Español
  • Deutsch
Œuvres choisies
Partager
Imprimer

Contenu

Passer le contenu

Arabe pleurant son coursier

Jean-Baptiste Mauzaisse
1812
Huile sur toile
262 x 391 cm
Envoi, fonds national d’art contemporain, 1815

Elève de Vincent, Mauzaisse (Corbeil, 1784 - Paris, 1844) débute au Salon de 1808 et quatre ans plus tard, il obtient une médaille d'or avec ce tableau, L'Arabe pleurant son coursier.
Son sujet emprunté à un poète contemporain, Charles-Hubert Millevoye, évoque le désespoir d’un arabe après la mort de son coursier. Mauzaisse représente l’arabe dénudé, assis sur un rocher, pleurant sa monture encore harnachée qui gît sur le sable. Au deuxième plan, décapité, le meurtrier de son cheval est allongé à terre. A l'arrière-plan s’étend le désert bordé de collines arides.
Dans ce tableau, Mauzaisse utilise plusieurs thèmes qui annoncent un nouveau regard sur le monde : la fusion sentimentale entre l’homme et le cheval et leur séparation brutale à travers la mort, et à ce titre il peut être considéré comme un précurseur du romantisme. Mais surtout, à la suite des expéditions napoléoniennes, il dépeint le désert arabique comme une vaste étendue sableuse et désolée. Enfin, il évoque la solitude et la vaine errance de l’homme.

Retour au contenu