Accessibilité des musées d'Angers
  • English
  • Español
  • Deutsch
Œuvres choisies
Partager
Imprimer

Contenu

Passer le contenu

Le Combat des Romains et des Sabins interrompu par les femmes Sabines

François-André Vincent
1781
Huile sur toile
325 x 423 cm
Envoi de l’état ,1872

Pour cette scène empruntée à Livy et à Plutarque, Vincent (Paris, 1746 - id., 1816), un des précurseurs du néo-classicisme, situe le combat entre les Romains et les Sabins au pied des principales collines romaines, la roche Tarpéienne surmontée du Capitole à gauche et, à droite, le mont Palatin.
Au centre, Hersilie s’interpose d’un large mouvement, le bras tendu et la poitrine dénudée, entre les deux ennemis, Tatius armé d'un glaive et Romulus qui le menace de son javelot. Ce groupe est entouré de combattants parmi lesquels se mêlent des Sabines qui veulent arrêter l’affrontement entre leurs frères ou leurs pères.
A gauche, une Sabine, enlaçant un enfant, s’intercale et implore la main tendue, la grâce, d’un homme qui s'apprête à asséner un coup de massue à un autre qui est renversé sur le dos. Plus à gauche, pour renforcer encore l’effet de tumulte, un homme gît sous un cheval à terre.
Lorsqu’au milieu de la tourmente révolutionnaire, il peindra son célèbre tableau, Le Combat des Romains et des Sabins, Jacques-Louis David empruntera plusieurs éléments à la composition de Vincent, mais lui conférera une plus forte valeur symbolique.

Retour au contenu