Accessibilité des musées d'Angers
  • English
  • Español
  • Deutsch
Musée Jean-Lurçat et de la Tapisserie Contemporaine
Partager
Imprimer

Contenu

Passer le contenu

Les jardins

La proximité de la Maine a été déterminante dans l’implantation de l’Hôpital Saint-Jean. Au Moyen-âge, il ne présentait pas de jardin à cet emplacement et s’étendait jusqu’au bord de l’eau.
C’était une cour entourée de bâtiments longeant le boulevard Arago, ancien bras de la Maine comblé en 1878 afin d’aménager ce jardin et la place La Rochefoucauld voisine.
C’est donc pour rappeler cette époque qu’un jardin de style médiéval “hortus conclusus” (jardin clos) a été réalisé en ce lieu.

En 2007, la ville d’Angers décide de le réaménager. Elle souhaite créer un lien entre les bâtiments historiques et leur environnement végétal, personnaliser l'esprit du lieu et le valoriser auprès des usagers.

Ce jardin médiéval organisé en “carrés” entourés par des plessis (palissade de branchages de saule et de châtaignier) est composé :

du jardin vivrier ou hortus (potager) servant à l’alimentation. C’est le lieu où l’on cultive les herbes et les racines.

du jardin bouquetier regroupant les plantes servant à la confection des bouquets

du jardin médicinal ou herbularius ou jardin de simples, du nom des plantes médicinales utilisées pour soigner les malades. Souvent situé à proximité de l’infirmerie, il était composé de «carrés» où les plantes étaient agencées selon leur usage médical.

Retour au contenu