Accessibilité des musées d'Angers
  • English
  • Español
  • Deutsch
Musée-Château de Villevêque
Partager
Imprimer

Contenu

Passer le contenu

Daniel Duclaux et le château

Forteresse bâtie au XIIe siècle, le musée-château de Villevêque présente les œuvres léguées par Marie Dickson-Duclaux en 2002 à la ville d’Angers pour en faire une annexe du musée des Beaux-Arts. Elle suit en cela les volontés de son époux, Daniel Duclaux, décédé en 1999. Ce dernier, riche industriel et amateur d’art éclairé, a constitué une importante collection d’œuvres d’art du Moyen Age et de la Renaissance.

La présentation de cette collection, avec la rénovation du clos et du couvert, ainsi que l’ouverture du parc au public constituent la première phase d’un projet d’aménagement qui devrait se développer dans les années à venir.

Le château : de la forteresse à la résidence

Au XIIe siècle, les évêques d’Angers ont plusieurs demeures aux alentours de la ville. La forteresse de Villevêque, qui surplombe le Loir, est l’une d’entre elles. Assiégée pendant la Guerre de Cent ans, elle est reconstruite deux fois. Mais il ne reste aujourd’hui de ce château fort qu’une partie des douves. Au milieu du XVe siècle, le château perd son aspect défensif. L’évêque Jean de Beauvau fait transformer la forteresse en une résidence agréable à vivre : des fenêtres sont percées, des éléments décoratifs sont appliqués à la façade. Vendu à un propriétaire terrien au 16e siècle, le château se dégrade peu à peu jusqu’aux premières restaurations effectuées en 1873. Daniel Duclaux achète le château et s’y établit de 1981 jusqu’à son décès en 1999 et y installe sa collection. Depuis 2003, le lieu, reflétant encore l’intimité du collectionneur, dense et coloré, est ouvert au public et présente les collections de Daniel Duclaux dans les salles au rez-de-chaussée.

Daniel Duclaux : un collectionneur passionné

Né à Saint-Mandé, ingénieur des Arts et Métiers en 1930, Daniel Duclaux fonde en 1947 sa propre entreprise, Électrification - Charpente - Levage (ECL), à Lille. Il épouse Marie Dickson (1911-2002), descendante du fondateur de la firme Dickson, aujourd’hui leader mondial de la toile à store.

La curiosité toujours en éveil, Daniel Duclaux achète d’abord à foison livres d’histoire de l’art et de littérature. C’est un grand admirateur de George Sand, Balzac, Colette, des poètes du XIXe siècle… Ses premiers achats sont aiguisés par ses lectures et ses nombreux voyages professionnels. Le succès de sa société lui permet des achats de plus en plus importants. Il s’attache les conseils d’un jeune antiquaire, Philippe Carlier, qui devient son ami. L’ingénieur- collectionneur montre une vraie passion pour le Moyen Âge et la Renaissance.

Ses acquisitions, s’échelonnant de 1950 à 1990 environ, sont très variées et documentées. L’intérêt de Daniel Duclaux s’est principalement porté sur une période allant du XIIe au XVIe siècle, avec quelques achats d’œuvres antiques et chinoises. Tous les domaines de création sont représentées : mobilier, tapisserie, textile, sculpture, peinture, dessin, gravure, enluminure, manuscrit, émail, faïence, orfèvrerie … Cet éclectisme éclairé illustre bien les goûts d’un amateur passionné.

Catalogue

Il présente une sélection des « trésors » qui constituent la collection Duclaux et vise à rendre compte de sa variété et de sa richesse. Il retrace l’histoire du château de Villevêque qui en abrite une partie, ainsi que l’aventure humaine vécue par deux de ses acteurs, Patrick Le Nouëne, directeur des musées d’Angers, qui a suivi le projet et Sylvain Bertoldi, conservateur en chef des archives de la Ville d’Angers, qui s’est lié d’amitié avec le collectionneur.

En vente au musée-château de Villevêque et à la librairie-boutique du musée des Beaux-Arts
Prix : 24 €

Le cloître

Depuis avril 2010, le cloître attenant au musée-château est désormais accessible au public.
A l'origine, le cloître ne fait pas partie du château. Les douze colonnes, classées Monuments Historiques, sont en effet issues du cloître d'Elne dans les Pyrénées-Orientales.
C'est Auguste Durel, propriétaire du château de Villevêque de 1961 à 1979 (date du rachat du château par Daniel Duclaux), qui en fait l'acquisition en 1960 et les fait installer au château, le long de l'aile sud.

Retour au contenu