Accessibilité des musées d'Angers
  • English
  • Español
  • Deutsch
Musée Jean-Lurçat et de la Tapisserie Contemporaine
Partager
Imprimer

Contenu

Passer le contenu

Le lieu

L'Hôpital Saint-Jean, remarquable ensemble architectural du 12e siècle, abrite depuis 1967, le Chant du Monde de Jean Lurçat (1957-1966), manifeste d'un artiste engagé. L'ancien orphelinat (17e siècle) présente le fond constitué principalement des donations Lurçat, Thomas Gleb et Josep Grau-Garriga.

L'hôpital Saint Jean

L’hôpital Saint Jean

Les voûtes

Le cloître

Edifice majeur de l'art gothique de l'ouest de la France, l'hôpital Saint Jean est l'un des derniers exemples remarquablement conservé des grands ensembles hospitaliers créés au 12e siècle ; Il compte aujourd'hui parmi les monuments exceptionnels du patrimoine angevin.
Le pignon est flanqué de larges contreforts plats qui rythment la façade. Les matériaux de construction sont caractéristiques de la région : schiste pour les soubassements et tuffeau appareillé en élévation. Devant la porte une galerie couverte a été ajoutée au 17e siècle. L'entrée actuelle donne directement accès à la salle des malades du 12e siècle.

La finesse et l'élégance de l'intérieur contrastent avec la force et la sévérité de la façade.
Vaste halle de 60 mètres de long sur 22,50 mètres de large, la salle des malades est divisée en trois nefs égales. Les ogives, pénétrantes, soutiennent les voûtes fortement bombées. Ces voûtes particulières aux pays de la Loire font l'originalité du gothique angevin dit aussi gothique Plantagenêt. Une apothicairie du 17e/18e siècle présente un ensemble remarquable de céramiques de cette époque, ainsi qu'un exceptionnel pot à thériaque en étain réalisé par un maître angevin.
L'hôpital Saint Jean comprend, aujourd'hui, une grande salle des malades, un cloître, et une chapelle attenants, un grenier et ses caves un peu plus haut sur la butte.
Les espaces muséaux ouverts au public sont la grande salle et le cloître. Les caves et les greniers sont utilisés pour des réceptions.

Le cloître attenant date, comme la grande salle des malades, des années 1180, seule l'aile sud est du 16e siècle. La chapelle (qui ne se visite pas) est du 13e siècle.

L'ancien orphelinat

L'ancien orphelinat

L'ancien orphelinat date du 17e siècle, il a été rénové en 1986 pour créer une extension au musée Jean-Lurçat. Seule la façade a conservé ses dispositions architecturales initiales, les pièces intérieures de l'édifice ont été modernisées et ne laissent pas apparaître leurs anciennes fonctions.

Il abrite depuis 1967, dans l'ancienne salle des malades le Chant du Monde de Jean Lurçat (1957-1966).

Retour au contenu