Un vase antique prestigieux de retour au musée des Beaux-Arts

Publié le 07 novembre 2022En coulisses

Situle romaine à décor de masques de Silène dite « Urne de Cana »

Ce vase a longtemps été considéré comme l’un de ceux utilisés par le Christ pour transformer l’eau en vin lors des noces de Cana en Galilée. C’est à ce titre qu’il a été acheté en 1449 par le roi René, duc d’Anjou et comte de Provence, aux religieuses de Sainte-Paule de Marseille.

Offert la même année par René d’Anjou à la cathédrale d’Angers, il était placé dans le chœur. Jusqu’à de graves dommages survenus en 1666, il était au centre de la liturgie du deuxième dimanche après l’Épiphanie, lors de la fête de l’hydrie, nom antique donné au vase destiné à contenir de l’eau.
Lors de la cérémonie, le vase, préalablement rempli de vin et béni, était porté en procession dans le cloître de la cathédrale. Le vin était ensuite distribué aux assistants.

Saisi à la Révolution, ce vase rejoint le dépôt des collections municipales à l’abbaye Saint-Serge où il est brisé lors du siège de la ville par les Vendéens en décembre 1793, puis sommairement réparé par une armature métallique. Passé au jardin des Plantes, il est ensuite exposé au musée des Antiquités dans le logis Barrault (actuel musée des Beaux-Arts), puis à l’hôpital Saint-Jean jusqu’en 1960. À cette date, il est restauré et déposé au trésor de la cathédrale avant de revenir en 2022 au logis Barrault (parcours Histoire d’Angers du musée).

Une étude récente a confirmé qu’il s’agissait d’une situle, vase à libations en porphyre provenant d’Égypte, en usage pour le culte dionysiaque. En effet Silène, père adoptif de Dionysos ou Bacchus, est le dieu de la vigne et du vin.
Le vase a été ensuite vraisemblablement réemployé comme urne cinéraire, toujours au début de l’ère impériale dans une des nécropoles gallo-romaines de Marseille jouxtant le couvent Sainte-Paule, richement doté par Yolande d’Aragon, en remerciement de la naissance de son fils, le futur roi René.

Situle romaine à décor de masques de Silène dite « Urne de Cana »
Époque augustéenne ou Julio-Claudienne (27 av. J.-C. – 54 ap. J.-C.), porphyre rouge, ancienne collection du trésor de la cathédrale d’Angers

Toutes les actualités